fbpx

Photos des Ecrins

Les Ecrins sont constitués de magnifiques paysages de montagne ! Si vous ne connaissez pas cette région, je vous conseille vivement d’aller explorer les montagnes dont Ecrins, vous ne serrez pas déçu ! Mais peut-être que vous avez déjà arpenté les sommets des Ecrins et qu’ils vous ont marqué au point de vouloir en avoir un souvenir chez vous. Vous êtes bon endroit ! Toutes les photos de cette galerie sont en vente en tirage d’art, sur le support (papier, cadre, plaque rigide, caisse américaine) et à la dimension de votre choix !

Mes plus belles photos des Ecrins

A travers cette galerie photographique, vous pourrez découvrir mes plus belles photos des Ecrins prises durant mes différentes randonnées photo.

En lire plus…

Je vous présente mes clichées préférées. Ces compositions sont remplies d’émotions car elle me remémorent ces instants de prise de vue, me rappellent les superbes paysages que j’ai pu contempler, les belles lumières d’un coucher de soleil…

Bref, j’espère que les photos que je vous présente dans cette galerie sur les Ecrins, vous procureront les mêmes émotions qu’à moi.

Les Ecrins, un massif emblématique des Alpes

Les Ecrins, un territoire de haute montagne

Le massif des Ecrins est une région de haute montagne ! C’est d’ailleurs le seul massif français, avec le célèbre massif du Mont-Blanc, à posséder un sommet dépassant les 4000 mètres d’altitude. On parle bien sûr de la barre des Ecrins culminant à 4101 mètres d’altitude pour être précis (point culminant du massif). De nombreux autres sommets frôlent avec la barre des 4000 mètres…La Meije (nous reviendrons plus tard sur ce sommet d’une incroyable beauté), Aifroide (3954 m), Pelvoux (3946 m), Pic Sans Nom (3913 m), Pic Gaspard (3883 m) pour en citer quelques uns.

Entre ces sommets, se trouvent différents glaciers dont le plus grand d’entre eux, le glacier Blanc s’étend sur près de 5 kilomètres de long !  Aucun doute possible, nous sommes bien en haute montagne !

 

carte des massifs alpins
Le massif des Ecrins, au coeur des Alpes

 

Ces caractéristiques font des Ecrins un véritable terrain de jeu pour les alpinistes qui s’adonnent au joie de l’alpinisme tout au long de l’année dans les pentes raides du massif.

Le caractère sauvage Parc national des Écrins

Comment évoqué les Ecrins sans parler du parc national associé ? Sans doute l’un des plus connu des Alpes et de France. Le parc national des Écrins s’étend sur une grande partie du massif éponyme. C’est le plus haut parc de France (en même d’Europe) en terme d’altitude. Pour vous faire une idée de sa grandeur, il comprend pas moins de 150 sommets de plus de 3 000 mètres d’altitude ! Impressionnant, n’est-ce pas !?

carte du parc national des Ecrins
Carte du parc national des Ecrins

C’est un territoire très sauvage et encore préservé des activités humaines. Il abrite une riche faune sauvage (plus de 350 espèces) et une flore tout autant diversifiée (plus de 2000 espèces végétales).

Un paradis pour les photographes

La lecture des 2 précédents paragraphe vous laisse imaginer que le massif des Ecrins et son parc sont un terrain idéal pour les photographes amateurs et professionnels, qu’ils soient spécialisés en photo de paysages comme moi, en photo animalière ou encore en macro. Tous les types de photos sont possibles !

Bien sûr, sur cette galerie vous retrouverez essentiellement des paysages des Ecrins, la photo de paysage de montagne étant mon domaine de prédilection.

Pour rappel, toutes les photos de cette galerie sont en vente en tirage d’art.

Comment profiter des Ecrins et de l’Oisans ?

Une terre d’alpinisme

Comme je l’ai dis précédemment, dans ce territoire de haute altitude, vous pourrez profitez pleinement d’itinéraires d’alpinisme au coeur des Ecrins. Je vous invite à vous rapprocher de guide (dont certains sont photographes), notamment le bureau des guides des Ecrins, pour profiter en toute sécurité de ces montagnes.

Mais aussi de randonnée

Vous avez envie de photographier les sommets des Ecrins -ou simplement les contempler- mais vous n’êtes pas un alpiniste aguéri et n’avez pas envie d’enchainer les mètres de dénivelé ? Aucun problème ! Il est très facile de contempler le massif des Ecrins sans s’aventurer en haute montagne.

La preuve, je ne pratique pas du tout l’alpinisme et suis plutôt attiré par la randonnée en moyenne montagne. Pourtant, mes compositions photographiques mettent en avant les plus hauts sommets des Ecrins.

Vous trouverez un très grand nombre de randonnées pédestres, et même le le Grand Tour des Ecrins (par le GR54 ou le GR50) pour les plus motivés d’entres vous. Au programme : 184 kilomètres à parcourir, 14 cols et plus de 12 800 mètres de dénivelé. De quoi en prendre pleins les yeux dans ses paysages sauvages et de revenir avec l’appareil photo rempli de beaux souvenirs photo !

Ne pratiquant pas l’alpinisme, la randonnée est mon activité fétiche. J’ai eu la chance de réaliser un petit trek de quelques jours sur le plateau d’Emparis, au coeur de l’Oisans. Le panorama qu’offre ce plateau de moyenne montagne, face aux Ecrins est incroyablement beau ! En partant du sentier de Besse (petit village avec de charmants chalets), la vue en arrivant sur l’alpage à environ 2000 mètres d’altitude, est à couper le souffler. Une vision panoramique sur les Ecrins et notamment la Meije s’offre devant vous, contrastant avec la verdure des pâturages du plateau d’Emparis. Mon appareil photo s’en souvient encore ! C’est vraiment un spot photo de rêve, relativement accessible en quelques heures de randonnée. Je vous invite à lire mon récit, illustré de photos, sur ce trek photo en Oisans sur mon blog.

Des photos sans efforts

Vous avez envie de photographier les sommets des Ecrins mais vous n’avez pas envie de randonner ? Sachez que de nombreuses vallées sillonnent les Ecrins, donc la vallée de la Romanche. Le long de cette dernière se trouve le village de La Grave, littéralement au pied du massif des Ecrins. Du village, il suffira de lever les yeux (et votre objectif photo !) pour admirer l’immense Meije devant vous.

Les lieux incontournables des Ecrins

A la lecture des paragraphes précédemment, vous avez compris que les Ecrins regorgent de spots photos plus beaux les uns que les autres. Je vais vous en présenté deux que j’ai photographié et qui m’ont marqué.

Le Lauvitel

Ne dites pas lac Lauvitel mais simplement Lauvitel. En effet « Lau » signifiant « lac » et « vitel« , « eau », dire lac de Lauvitel reviendrait à un pléonasme ! Situé à un peu plus de 1500 mètres d’altitude, il s’agit du plus grand lac des Ecrins. Depuis plus de 20 ans, il est intégré à une réserve naturelle intégrale, qui fait de ce lieu un espace préservé et sauvage. Tout est réuni pour faire ce lieu emblématique de l’Oisans, un très beau spot photo.

Néanmoins ce lac, en raison de sa notoriété, est très fréquenté à la belle saison. Je vous conseille vivement de venir explorer ce vallon hors saison, comme à l’automne où vous profitez, en plus, de belles couleurs comme sur ma photo ci-dessous.

Pour rappel, il s’agit d’un site protégé. Veillez à bien respecter la réglementation de ce lieu pour contribuer à sa préservation.

La Meije

Sa majesté la Meije comme on la surnomme, est un des sommets majeurs des Ecrins. La Meije est composée de trois principaux sommets : le Grand pic de la Meije (point culminant à 3 983 mètres), le Doigt de Dieu ou Pic Central de la Meije (3 973 mètres) et enfin la Meije orientale (3 891 mètres).

Ces 3 pics forme une aiguille rocheuse aux pentes extrêmement raides formant un ensemble majestueux et très photogénique !

Continuer mes sorties photos dans le massif des Ecrins

Les Ecrins sont une incroyable région de montagnes majestueuses et sauvages que j’arpente depuis peu avec mon appareil photo. Pour le moment, mes excursions photographiques sont essentiellement concentrées dans le nord du massif des Ecrins, dans la région de l’Oisans. Je compte bien continuer d’explorer ce superbe coin. En attendant, je vous laisse découvrir les photos des Ecrins que j’ai prise jusqu’à présent. Je mettrai bien évident à jour cette galerie photo consacrée aux Ecrins et à l’Oisans au fil des mes excursions photographiques.

Doit-on parler des Ecrins ou de l’Oisans ?

Oui d’ailleurs on mélange régulièrement le massif des Ecrins et la région de l’Oisans mais quel est vraiment la différence ? Les Ecrins appartiennent-t-ils à l’Oisans ?

Historiquement le seul nom existant pour désigner ce coin était celui de Oisans, ce qui paraissait logique car les principaux sommets (Meije, Ecrins) se trouvaient en Oisans. Il était donc désigné le massif de l’Oisans pendant plusieurs dizaines d’années.

Or l’Oisans n’est en aucun cas un massif mais est un bassin hydrographique. Ce dernier recouvre aussi partiellement les massifs du Taillefer, de Belledonne et des Grandes Rousses, qui sont pour le coup bien distincts du massif des Écrins !

Il faut donc bien parler du massif des Ecrins. L’oisans étant simplement une région hydrographique. Par contre, vous pourrez bien sûr dire que vous êtes en Oisans ou dans les Ecrins pour désigner un même lieu qui serait à cheval sur les 2 « entités ».

Je vous conseille de lire cet article pour avoir l’explication complète et ne plus vous trompez lors que vous légenderez vos photos des Ecrins.

Vente de photo des Ecrins

Comme vous l’aurez compris, toutes les photos que je vous présente sont en vente en tirage d’art. C’est à dire, que vous pouvez les acheter sur le support de votre choix (4 finitions possibles : papier seul, tableau-photo, cadre ou caisse américaine) et à la dimension que vous souhaitez.

Tout se passe sur mon site internet mais n’hésitez pas à me contacter si besoin. Je répondrai avec plaisir à vos interrogation.